Wednesday , June 16 2021
Home / Liliane Held-Khawam Mania / L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

Summary:
[embedded content] «Comprendre comment le virus est passé de l’animal à l’homme nous permettra de mettre en place un système d’alerte pour éviter que cela ne se reproduise, ou du moins repérer une telle transmission avant qu’elle ne se transforme en pandémie», relève Peter Daszak, président d’EcoHealth Alliance, une organisation basée aux États-Unis qui mène des programmes de recherche et de sensibilisation sur la santé mondiale, la conservation et le développement international. https://www.illustre.ch/magazine/a-wuhan-avec-bat-woman-aux-origines-du-covid-19 Et si vous avez l’impression que Daszak parle exactement comme Bill Gates, c’est normal car ce monde qui veut globaliser la santé de l’humanité et de la planète travaille ensemble. Dans cette catégorie de personnages,

Topics:
Liliane HeldKhawam considers the following as important:

This could be interesting, too:

Liliane HeldKhawam writes La 1ère preuve que les segments d’ARN peuvent être réécrits dans l’ADN. Et ça change tout!

Liliane HeldKhawam writes Quelques nouvelles du soleil.

Liliane HeldKhawam writes La jeunesse exposée aux injections anti-Covid. Ya-t-il mise en danger d’autrui?

Liliane HeldKhawam writes [AJOUT]Les preuves moléculaires de la fabrication en laboratoire du SARS-CoV2?

«Comprendre comment le virus est passé de l’animal à l’homme nous permettra de mettre en place un système d’alerte pour éviter que cela ne se reproduise, ou du moins repérer une telle transmission avant qu’elle ne se transforme en pandémie», relève Peter Daszak, président d’EcoHealth Alliance, une organisation basée aux États-Unis qui mène des programmes de recherche et de sensibilisation sur la santé mondiale, la conservation et le développement international.

https://www.illustre.ch/magazine/a-wuhan-avec-bat-woman-aux-origines-du-covid-19

Et si vous avez l’impression que Daszak parle exactement comme Bill Gates, c’est normal car ce monde qui veut globaliser la santé de l’humanité et de la planète travaille ensemble. Dans cette catégorie de personnages, l’argent est central, particulièrement celui des Gates:

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

D’ailleurs, Daszak est l’un des fondateurs du domaine de la médecine de conservation et a joué un rôle déterminant dans la croissance d’EcoHealth, One Health et maintenant Planetary Health. Différentes appellations qui permettent le brouillage des sources de financement des bénéficiaires finaux que sont les instituts scientifiques et hospitaliers. Ca évite de faire mauvaise impression…

https://www.planetaryhealthalliance.org/education-framework

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

Mieux connaître ces gens aide à tenter de comprendre l’hystérie collective qui s’est emparée de la classe dirigeant la crise covidienne au plan mondial, mais aussi de l’impuissance visible des autorités sanitaires locales aussi autoritaires que démunies. Ces deux variables allant ensemble.

Retour à M Daszak, qui a travaillé durant 15 ans avec la Bat woman de l’Institut de Wuhan (Cf mail Fauci 31 janvier 2020). Il affirme sur son site que les épidémies ne sont pas seulement prévisibles, mais évitables. C’est la mission que se donne d’ailleurs son organisme quand il présente sa thématique sur l’écologie des maladies. Ca c’est pour le côté galerie. https://www.ecohealthalliance.org/personnel/dr-peter-daszak.

Pourtant, en 2019, dans l’intimité d’un entretien, le son de cloche est différent.

Parlant des coronavirus, il admet lui-même que l’on ne peut les arrêter… cf vidéo très importante: https://web.gtv.org/video/id=604d6b96607c4240c8b56632

https://web.gtv.org/video/id=604d6b96607c4240c8b56632

Le fait est que des virus, il y en a des quantités astronomiques. D’ailleurs madame la virologue en chef du sinistre Institut de Wuhan Shi Zhengli le dit: «Ce que nous avons découvert jusqu’ici ne représente que la pointe de l’iceberg, glisse . Il existe plus de 800 000 virus animaliers ayant le potentiel d’infecter l’humain. Nous devons les trouver avant qu’ils ne nous trouvent.»

https://www.illustre.ch/magazine/a-wuhan-avec-bat-woman-aux-origines-du-covid-19

Pas besoin donc de redescendre la manche de votre chemise. Beaucoup d’autres vaccins sont à prévoir si la fine équipe continue de bénéficier des milliards de certains. La Commission européenne vient d’acheter 1,8 milliards de doses pour une région qui compte environ 550 millions d’habitants, tous âges confondus, et qu’en plus certains pays revendiquent jusqu’à 50% de personnes vaccinées…

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

Quelque part des individus ayant un pouvoir politique ET financier ont décidé que le virus sera présent encore plusieurs années et qu’il y aura encore des variants. Comment le savent-ils alors que leurs ordinateurs peinent à recenser les effets en cours…?

En bon otage, l’européen moyen ne dit rien. Il accepte de payer une fois via ses impôts et une deuxième fois pour acheter ses doses. Il est bon de rappeler ici les propos de Mme Michèle Rivasi, membre de la Commission qui surveille le budget:

Et comme il faut rentrer dans ses frais, il est temps de facturer les adolescents en attendant d’introduire dans la ronde les petits et les bébés. Et ce quels que soient les effets secondaires effrayants alors que la maladie à zéro effet sur eux. Le business ne peut attendre et la Commission doit se faire rembourser ses emplettes. https://www.cdc.gov/vaccines/covid-19/clinical-considerations/myocarditis.html

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

On nous dit que ces cas de myocardites n’ont pas été observés avec le vaccin de Johnson & Johnson. Mais faut-il rappeler que ce vaccin a été suspendu récemment? https://www.bmj.com/content/373/bmj.n970

Quand Dr Fauci dédouane l’équipe de Wuhan, M Daszak lui témoigne sa reconnaissance

En janvier 2020, Jon Cohen s’interrogeait dans un article très complet sur l’origine fabriquée du virus. Dans cet article, Daszak est interrogé et élude la question ainsi

« Chaque fois qu’il y a une maladie émergente, un nouveau virus, la même histoire sort: il s’agit d’un débordement ou de la libération d’un agent ou d’un virus bio-ingénierie », explique Daszak. « C’est juste une honte. Il semble que les humains ne puissent pas résister à la controverse et à ces mythes, mais cela nous regarde en face. Il y a cette incroyable diversité de virus dans la faune et nous venons de gratter la surface. Au sein de cette diversité, il y en aura qui peuvent infecter les gens et au sein de ce groupe, il y en aura qui causeront des maladies. »

https://www.sciencemag.org/news/2020/01/mining-coronavirus-genomes-clues-outbreak-s-origins

Fin février 2020, Peter Daszak avec des collègues, dont le célèbre allemand Drosten, ont écrit dans le Lancet une lettre en soutien avec leurs collègues chinois, y dénonçant toute interrogation sur la fabrication éventuelle du virus en tant que théorie du complot…

https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)30418-9/fulltext

M Daszak est président de la Task Foce de Covid-19 pour le Lancet.

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

Pourtant, M Daszak a été profondément soulagé quand le Dr Fauci lui-même a par la suite pris position en faveur d’une cause naturelle où on a un virus qui saute d’une chauve-souris vers une civette, et de là vers l’humain. Nous trouvons dans le cadre des Anthony Fauci a dû remettre ses mails à BuzzFeed News, nous trouvons ce mail envoyé par Peter Daszak:

Tony, Alors que la subvention Pl de ROl a été publiquement ciblée par les journalistes de Fox News lors de la conférence de presse présidentielle hier soir, je voulais juste dire un merci personnel au nom de notre personnel et de nos collaborateurs, pour vous être levé publiquement et avoir déclaré que les preuves scientifiques soutiennent une origine naturelle pour COVID-19 d’un débordement de chauve-souris à l’homme, et non une libération de laboratoire de l’Institut de virologie de Wuhan.

De mon point de vue, vos commentaires sont courageux et, venant de votre voix digne de confiance, contribueront à dissiper les mythes véhiculés sur les origines du virus.

Mail de P daszak à A Fauci. 18 avril 2020

« Une fois cette pandémie terminée, j’ai hâte de vous remercier en personne et de vous faire savoir à quel point vos commentaires sont importants pour nous tous. »

Mail de P daszak à A Fauci. 18 avril 2020

M Daszak enquête sur l’origine du SARS-CoV-2 pour le compte de l’OMS, un conflit d’intérêts dénoncé par le journal de Taïwan

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

Le Taipei News écrit que le zoologiste britannique et président de l’EcoHealth Alliance Peter Daszak est le seul individu à faire partie à la fois des équipes de l’OMS et du Lancet enquêtant sur les origines de la pandémie de coronavirus de Wuhan. Cependant, il entretient des liens professionnels et financiers de longue date avec l’Institut de virologie de Wuhan (WIV), ce qui représente un conflit d’intérêts.

Richard H. Ebright est professeur au Conseil des gouverneurs de chimie et de biologie chimique à l’Université Rutgers et directeur de laboratoire à l’Institut de microbiologie Waksman. Il a déclaré à Taiwan News que Daszak est l’entrepreneur qui a financé la recherche du WIV sur les coronavirus liés au SRAS des chauves-souris, avec des sous-contrats de 200 millions de dollars de financement de l’USAID et de 7 millions de dollars de financement du NIH.

Ebright a déclaré que Daszak est un collaborateur de la recherche WIV sur les coronavirus liés au SRAS des chauves-souris. Il a déploré que l’OMS ait nommé Daszak comme membre de son équipe d’examen et que The Lancet ait nommé Daszak à la tête de son équipe d’examen. Ebright a déclaré que cela « montre clairement que les examens de l’OMS et du Lancet ne peuvent pas être considérés comme des enquêtes crédibles ».

En plus du financement qu’EcoHealth Alliance reçoit de l’USAID, du NIH et d’autres agences, qu’elle canalise dans le WIV, Ebright a déclaré que l’entreprise avait reçu 30 millions de dollars du département américain de la Défense.

Lorsqu’on lui a demandé si Daszak avait été impliqué dans les expériences controversées de gain de fonction sur les coronavirus de chauve-souris au WIV, Ebright a déclaré: « Daszak a été un entrepreneur, un collaborateur et un co-auteur de travaux au WIV sur la construction et l’analyse de romans coronavirus chimériques. »

Un rapport d’Independent Science News et une recherche dans les bases de données du gouvernement américain ont révélé qu’EcoHealth Alliance avait reçu 39 millions de dollars de financement du Pentagone de 2013 à 2020. En ajoutant 64,7 millions de dollars supplémentaires de l’USAID, le rapport a révélé que « l’organisation à but non lucratif » de Daszak a engrangé plus de 103 millions de dollars américains du gouvernement américain.

https://www.taiwannews.com.tw/en/news/4119101

Et enfin, voici Daszak avec la casquette de l’OMS pour enquêter sur l’origine du SARS- CoV-2

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK
https://www.telegraph.co.uk/news/2021/05/30/british-scientist-dismisses-wuhan-lab-covid-leak-claims-conspiracy/

The Australian a mené l’enquête sur les mails de Fauci

Le quotidien national The Australian vient de publier un article qui met au jour la composante militaro-scientifique sous-jacente à la genèse du SARS-CoV-2. L’information est juste énorme, pourtant nos petits médias mainstreams continuent d’agiter le chiffon rouge de complotistes qui interprèteraient mal les emails du bon docteur Fauci.

Voici ce que nous explique le journal australien:

L’institut d’Anthony Fauci a financé des recherches menées par l’armée chinoise, l’Institut de virologie de Wuhan et des scientifiques américains pour manipuler génétiquement les coronavirus peu de temps avant la pandémie.

La révélation montre que l’argent américain finançait des recherches risquées sur les coronavirus avec des scientifiques de l’Armée populaire de libération – dont le scientifique militaire décoré Zhou Yusen et la « Bat Woman » de l’Institut de virologie de Wuhan, Shi Zhengli.

https://www.theaustralian.com.au/science/us-paid-chinese-peoples-liberation-army-to-engineer-coronavirus/news-story/4adee56c1433fad332a76ffe043390ea
Wuhan Institute of Virology’s ‘Bat Woman’, Shi Zhengli. Picture: AFP
La Batwoman Shi Zhengli. AFP

Leur document de recherche, soumis au Journal of Virology en novembre 2019, a été financé par trois subventions des National Institutes of Health, via des universités américaines.

Les détails du financement de la recherche, contenus dans le livre à paraître What Really Happened In Wuhan, vont au cœur de la question de savoir si les hauts responsables américains étaient réticents à donner du crédit à la théorie selon laquelle Covid-19 pourrait être le résultat d’une fuite de laboratoire, par inquiétude que cela exposerait leur complicité dans le financement d’une installation que les agences de renseignement soupçonnaient d’avoir déclenché la pandémie.

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

Des sources de la sécurité nationale ont déclaré que les liens entre Zhou et le Dr Shi étayaient les affirmations des services de renseignement américains selon lesquelles l’Institut de virologie de Wuhan était engagé dans une « activité militaire secrète ». Zhou, qui a mené les recherches en collaboration avec l’institut de Wuhan, l’Université du Minnesota et le New York Blood Center, a été le premier à déposer un brevet pour un vaccin Covid-19 le 24 février de l’année dernière, selon des documents obtenus par The Weekend Australien.

https://www.theaustralian.com.au/science/us-paid-chinese-peoples-liberation-army-to-engineer-coronavirus/news-story/4adee56c1433fad332a76ffe043390ea

La collaboration étroite d’organismes publics américains avec l’Institut de Wuhan

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

Zerohedge revient sur le décès d’un scientifique militaire décédé suite au dépôt d’un vaccin anti-Covid. Dans son article, Zerohedge parle de Zhou Yusen vu ci-dessus. Ce scientifique militaire chinois spécialisé dans les coronavirus qui travaillait à l’Institut de virologie de Wuhan avec la « Bat Woman », Zhengli Shi. Au moins un de leurs projets sur la manipulation génétique des coronavirus avait été financé par trois subventions des National Institutes of Heath (NIH)  Dr Anthony Fauci – via des universités américaines, selon des documents obtenus par Sharri Markson, auteure de  » Que s’est-il réellement passé à Wuhan . https://www.zerohedge.com/political/fauci-funded-wuhan-military-scientist-filed-covid-vaccine-patent-days-after-pandemic

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

« Le financement non divulgué du NIH d’un scientifique militaire de l’Armée populaire de libération, est distinct des millions de subventions accordées à l’alliance EcoHealth, qui a également collaboré avec le WIV.

La révélation montre que l’argent américain finançait des recherches risquées sur les coronavirus avec des scientifiques de l’Armée populaire de libération – y compris le scientifique militaire décoré Zhou Yusen et la « femme chauve-souris » de l’Institut de virologie de Wuhan, Shi Zhengli.

Zerohedge

L’argent américain en question provient, en partie du moins, de la galaxie des Gates. Ces derniers ont copieusement arrosé un nombre impressionnant d’universités américaines, mais aussi des institutions chinoises, dont le fameux EcoHealth Alliance.

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

Un militaire scientifique chinois de Wuhan invente des brevets au nom du New York Blood center, Inc, mais aussi d’une filiale américaine de Huwaï

De notre côté, nous avons sur ce site mené une rapide recherche qui montre que le scientifique militaire chinois travaillait main dans la main avec le New York Blood Center, Inc. Au moins 4 de ses brevets brevets portent le nom de l’établissement new-yorkais.

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK

Vous constaterez que l’un des brevets de cet illustre scientifique des armées a inscrit un brevet exploité par Futurewei technologies, une filiale américaine de Huawei Technologies. Vous savez ces spécialistes de la 5G… Au fait, un des cosignataires du brevet de Yusen est impliqué dans un brevet déposé au nom de Samsung technologies…

Des brevets à la pelle donc, officiellement chinois, mais largement financé par les anglo-saxons de City-Wall Street, qui touchent à la fois les vaccins, la technologie, la création simplifiée d’électrodes ou les nanoparticules. On travaille dur en Asie pour faire advenir le transhumanisme, lui-même basé sur la convergence NBIC. Tout cela financé avec l’argent de la planète finance qui a un jour capté la création monétaire mondiale, ainsi que nos impôts…

La tentation de créer une race de sous-hommes grandit de jour en jour, l’argent étant un dieu-démon en soi.

LHK

Annexes

L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK
L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK
L’argent anglo-saxon développe la technologie nécessaire au transhumanisme… en Chine. LHK
L

Liliane HeldKhawam
Bienvenue sur le blog personnel de Liliane Held-Khawam! Vous trouverez ici plusieurs publications parues dans la presse ou dans des revues spécialisées. Liliane Held-Khawam est née à Héliopolis (Egypte) et a vécu au Liban, en France, Suisse, Etats-Unis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *