Monday , October 25 2021
Home / Liliane Held-Khawam Mania / Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie

Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie

Summary:
Le 23 novembre 2020, Alain Berset est présenté comme une victime d’une « maîtresse chanteuse ». Que devrait-on dire de la jeune femme qui a dû aller se faire avorter toute seule et payer la facture? Que dire de l’enfant de 4 ans qui a reçu la visite de 7 policiers de la Justice fédérale, alors que sa maman était seule, non armée, et totalement inoffensive. https://www.letemps.ch/opinions/secrets-detat-secrets-dalcove On vient de me transmettre l’article ci-dessous ainsi que sa traduction. Il est publié par la Weltwoche, un journal qui serait l’équivalent suisse du Canard enchaîné. Il est donc très friand des histoires qui secouent la coupole fédérale. En temps normal, l’affaire quelque peu sordide relatée ci-dessous ne nous aurait pas intéresés, sauf que celle-ci concerne M

Topics:
Liliane HeldKhawam considers the following as important:

This could be interesting, too:

Liliane HeldKhawam writes Le chef de l’OMS a-t-il été un des acteurs-clés qui se seraient livrés à « des meurtres » et auraient autorisé « la détention arbitraire et la torture d’Éthiopiens »? La plainte qui le discrédite.

Liliane HeldKhawam writes A quoi pourraient bien servir des bio-nanocapteurs en oxyde de graphène? A l’Internet des corps (IoB)

Liliane HeldKhawam writes [MàJ]Le troublant Accord signé par la France en décembre 2019 confirme le pouvoir mondial de l’OMS. Fin probable de l’hôpital public…

Liliane HeldKhawam writes IMPORTANT! L’OMS veut l’Autorité absolue en matière de Santé Publique Mondiale. Alain Berset en fer de lance.

Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie
Le 23 novembre 2020, Alain Berset est présenté comme une victime d’une « maîtresse chanteuse ». Que devrait-on dire de la jeune femme qui a dû aller se faire avorter toute seule et payer la facture? Que dire de l’enfant de 4 ans qui a reçu la visite de 7 policiers de la Justice fédérale, alors que sa maman était seule, non armée, et totalement inoffensive. https://www.letemps.ch/opinions/secrets-detat-secrets-dalcove

On vient de me transmettre l’article ci-dessous ainsi que sa traduction. Il est publié par la Weltwoche, un journal qui serait l’équivalent suisse du Canard enchaîné. Il est donc très friand des histoires qui secouent la coupole fédérale. En temps normal, l’affaire quelque peu sordide relatée ci-dessous ne nous aurait pas intéresés, sauf que celle-ci concerne M Alain Berset, devenu tout-puissant depuis un certain 16 mars 2020, le jour où il annonça l’Etat d’urgence en Suisse. Et nos interrogations se situent à ce niveau.

Notre propos ici ne s’arrête pas aux quelques milliers de francs de dépenses publiques mal placées. En revanche, il est indispensable de savoir dans quelle mesure, l’affaire a fragilisé le ministre ainsi que son ancien bras droit, devenu depuis le président de Swissmedic.

Est-ce que M Berset, qui communiquait avec son amie sur Skype (!), a pu être mis sous pression par des tiers étrangers pour influencer la gestion de la crise Covid? Il faut rappeler que cette affaire s’est subitement réveillée la veille de l’arrivée du SARS CoV2 dans notre quotidien. Un hasard? Au vu des dysfonctionnements graves décrits par l’enquête de la Weltwoche et dont le contenu a été confirmé par le Procureur de la Confédération, la question se pose.

La même interrogation concernerait l’actuel patron de Swissmedic. A-t-il commis une infraction en soutenant les fausses allégations de Alain Berset? Si oui a-t-on pu en profiter pour le mettre sous pression? Le fait qu’il occupe un poste-clé dans l’attribution d’autorisation pour la mise sur le marché de vaccins en phase expérimentale peut en faire une cible que certains industriels aux pratiques commerciales agressives pourraient chercher à viser.

M Berset et M Brühin sont donc directement concernés par le schéma ci-dessous qui montre le bond en 2021 (introduction du « vaccin » anti Covid) des effets secondaires déclarés au VAERS américain. Imaginez les dégâts effectifs occasionnés puisque ces chiffres ne représentent habituellement qu’une infime part de la réalité sur le terrain.

Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie
Schéma extrait de cette présentation « Vaccines and Related Biological Products Advisory Committee » dans le cadre de la FDA. Le VAERS est le site où les effets indésirables des vaccins sont reportés. https://www.youtube.com/watch?v=WFph7-6t34M&t=14989s

Comment MM Berset et Brühin ont-ils le courage de poursuivre l’expérimentation sur nos compatriotes, et spécialement sur les enfants de 12 ans?

Sur un autre plan, la question de l’abus de pouvoir face à une femme, qui ne présentait aucun danger pour la Suisse, est posée. L’Article 312 du Code Pénal dit ceci: Les membres d’une autorité et les fonctionnaires qui, dans le dessein de se procurer ou de procurer à un tiers un avantage illicite, ou dans le dessein de nuire à autrui, auront abusé des pouvoirs de leur charge, seront punis d’une peine privative de liberté de cinq ans au plus ou d’une peine pécuniaire.

Si d’aventure il y a eu abus de pouvoir, la position de M Berset deviendrait intenable, et il serait à craindre qu’elle soit incompatible avec sa fonction de Conseiller fédéral sachant que la confiance serait alors rompue.

Alain Berset est à nos yeux le symbole de l’avènement de l’autoritarisme en Suisse. Grâce à ce mélodrame on ne peut plus banal, nous allons tenter de mieux comprendre l’éventuelle quête de toute-puissance de M Berset, et sa capacité à écraser son vis-à-vis dès lors que son ambition pourrait être mise en danger.

https://lilianeheldkhawam.com/2020/04/20/on-ne-peut-profiter-de-letat-durgence-pour-aller-au-dela-de-lindispensable-lhk/

LHK

Tout commence par une histoire de… coeur banale.

Avant de développer une quelconque analyse, il est indispensable de préciser que l’affaire relayée par la Weltwoche est suffisamment vraie pour qu’un enquêteur soit nommé pour examiner une éventuelle violation du secret de fonction dans l’affaire de « chantage » dont aurait été victime le conseiller fédéral Alain Berset. Et c’est le Ministère public de la Confédération qui gardera la main sur ce dossier dans le Dossier. De fait, le contenu de l’article que nous vous faisons parvenir est admis par la porte-parole du Ministère public de la Confédération (MPC), Voir Blick.ch.

https://www.24heures.ch/un-procureur-extraordinaire-enquete-dans-laffaire-berset-104100704646

Cette précision apportée, nous découvrons avec stupéfaction que le Conseiller Fedéral Alain Berset n’a pas dit la vérité dans son affaire de chantage, utilisé abusivement des fonctionnaires de l’état et jeté par la fenêtre les impôts des contribuables. Ceci est prouvé par les dossiers criminels mis à disposition de la Weltwoche.

Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie

De quoi s’agit-il au juste? La veille de la crise sanitaire due au Covid, une jeune femme, ayant eu une relation avec le Conseiller fédéral, voit celui-ci se présenter en défenseur des Droits de l’enfance.

Apparemment cet étalage de sympathie pour les enfants et leur protection a remué et réveillé une blessure émotionnelle enfouie. L’explication est toute trouvée quand vous découvrez qu’elle lui aurait écrit dans un mail : « si tu as un tout petit peu de conscience, tu peux me virer quelque chose. Tu pourrais au moins prendre en charge les coûts de l’avortement ».

Alors quand elle le voit sur papier glacé poser devant des enfants, elle s’adresse à lui le 21 novembre 2019 lui reproche d’avoir été la cause de son avortement. Elle lui demande de payer certaines factures et réclame le paiement d’une somme de 100 000 francs.

(Pour les détails de cette affaire, vous pouvez vous reporter au PDF de l’article joint ci-dessous en français et en allemand. Dans tous les cas, seule fait foi la publication de la Weltwoche que vous trouverez ici https://www.weltwoche.ch/inhaltsverzeichnis.html)

A souligner que la relation a duré de 2012 à 2017. Fedpol relève que le 8 octobre 2017, Alain Berset tente à nouveau de contacter la jeune femme par e-mail. Ce n’est donc pas une aventure sans lendemain. Or, si tous les problèmes de réclamations pécuniaires qui ont lieu dans le cadre des divorces et des séparations devaient finir chez le Procureur…

Un déploiement de force inconsidérée. Une jeune femme écrasée par l’équipe de Berset.

Dans ce couple (car il s’agit là d’un couple et non d’une intruse qui pratique le chantage), les rapports de force défavorisent clairement la jeune femme. En 2012, le ministre de la Culture avait alors 40 ans et se trouvait dans une relation avec une jeune fille de 25 ans qui débutait à peine sa carrière artistique, et dont les revenus étaient plus que limités. Première disproportion.

Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie
Le rapport de force entre les protagonistes est bien évidemment totalement disproportionné.

Le plus choquant dans cette affaire, à part l’éventuel avortement non assumé par le conseiller fédéral, c’est le déploiement de force inconsidérée contre une femme âgée en 2019 de 33 ans, mère d’ un enfant de 4 ans, et bénéficiant d’un revenu de 3’000 francs, contre environ un demi million, le revenu d’un Conseiller fédéral…..

Mis à part la disproportion des revenus respectifs, le conseiller fédéral va bénéficier d’un soutien particulier. Une Task force a été montée pour contrer cette femme sans défenses connues et sans grands moyens financiers. Pour faire simple, elle n’a aucune chance de pouvoir se défendre. En face, la Task force de choc représente à elle seule les déséquilibres des forces en présence!

Une sorte de Task force composée de Berset, Eisenhut, le secrétaire général Bruhin (actuel patron de Swissmedic) et le chef des communications Lauener définirent une stratégie et une position juridique.

Mais le plus glauque de cette affaire survient le jour où cet homme hautement informé, et ayant même reproché à son ex sa nouvelle relation, va envoyer 7 personnes de la police judiciaire fédérale perquisitionner chez elle. Il savait qu’elle avait une enfant de 4 ans. Et ce n’est pas n’importe qui qui vient perquisitionner. Ce sont 7 policiers des Tigris, c’est-à dire qui appartiennent à l’unité de la police judiciaire fédérale Suisse qui compte 14 personnes. Son intervention est ordonnée par le Ministère public de la Confédération (MPC) ou l’Office fédéral de la justice (OFJ) (Wikipédia). 50% d’un service responsable d’affaires qui portent sur la sécurité de la Suisse a été envoyé à une femme seule désarmée, ne présentant aucun danger pour qui que ce soit. Quant au traumatisme infligé à l’enfant…

Les policiers Tigris ont, en grande partie, eu honte d’avoir été utilisé par le Conseiller fédéral, pour une affaire personnelle non maitrisée concernant une femme seule et son enfant de 4 ans.

Weltwoche

Disproportion et démesure qui viennent s’ajouter aux mensonges! Quand on ajoute que M Berset, qui se présente comme défenseur des Droits de l’enfant, n’a pas eu de scrupules à traumatiser une enfant de 4 ans, on peut se poser des questions sur son niveau d’empathie et de compassion…

Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie

Et pour finir avec les exemples de faits extraordinaires qui desservent la vérité dans ce dossier, selon Weltwoche, le 11 décembre 2019, jour de l’élection du conseil fédéral, l’avocat Einsenhut orienta un psychiatre sur le déroulement à suivre dans le cadre de son expertise. Celui-ci aurait établi son diagnostic à distance!

« Toute cette affaire donne l’impression qu’une schizophrène est entrée en jeu ». Le style tendu et émotionnel de SG pourrait également être analysé comme Apophénie, Un phénomène psychologique à prendre en considération.« Je me demande » spécule le psychiatre, si un trouble de l’ordre schizophrène n’est pas apparu. C’est un phénomène que l’on peut voir apparaître chez les femmes de 32 ans et demi.

Weltwoche

On en reste bouche bée.

Personnalité de Alain Berset sur la sellette aussi dans la gestion de la crise Covid.

L’article de la Weltwoche dont le contenu fut admis par les bureaux du Procureur de la Confédération accuse le Conseiller fédéral de mensonges sous serment: Il devint clair par la suite que le conseiller fédéral Alain Berset a fait de fausses déclarations devant le bureau du procureur général.

Cette aptitude à déposer de fausses déclarations devant le Procureur est problématique pour nous qui critiquons depuis le début les statistiques de Santé publique de la Suisse. Ce sont elles qui permettent de quantifier l’ampleur de la crise du Covid. Si elles sont fausses ou basées sur des méthodologies biaisées ou tronquées, nous avons alors TOUS de gros problèmes. Aux multiples problèmes de statistiques se sont ajoutées les fausses promesses, l’impréparation, la mise en danger du peuple en autorisant la venue massive de personnes potentiellement infectées sans aucun contrôle aux frontières. La liste est longue…

Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie
JO de la jeunesse maintenus à Lausanne. Délégation chinoise non testée.
Pour rappel, voici un des nombreux papiers que nous avons publiés sur le sujet: : https://lilianeheldkhawam.com/2021/02/21/covid-les-statistiques-suisses-tournent-a-la-farce-les-preuves-de-la-falsification-saccumulent/ https://lilianeheldkhawam.com/2020/03/20/le-confinement-ne-sert-a-rien/
https://lilianeheldkhawam.com/2020/12/09/covid-19-les-autorites-suisses-utilisent-une-methodologie-fallacieuse-qui-gonfle-artificiellement-les-chiffres-petition/

Implication de l’actuel président de Swissmedic dans l’affaire Berset

Mais revenons aux soutiens de M Berset dans sa chevauchée pour écraser juridiquement, mais surtout moralement cette femme et par ricochet son enfant. Un homme-clé se retrouve tout le long de l’histoire telle que décrite par la Weltwoche, c’est M Lucas Bruhin, qui était alors le secrétaire général du département de l’Intérieur, le bras droit d’Alain Berset. Celui-ci fut très actif dans le cadre de la Task force qui a mis à terre la jeune femme.

Et M Lucas Brühin a été nommé le 13 décembre 2019 à la présidence du conseil de Swissmedic, l’Institut suisse des produits thérapeutiques, soit 2 jours après la réélection de Alain Berset au CF.

Or, Swissmedic a joué un rôle-clé dans le cadre de l’introduction de vaccins anti-covid expérimentaux administrables aux patients des plus âgés jusqu’aux enfants de 12 ans(!)

C’est aussi Swissmedic qui a entre autre continué d’autoriser l’administration du remdesivir tout en sachant que:

  •  Le remdésivir a été créé pour l’hépaptite C mais n’a pas fonctionné, puis a été poussé dans le cadre d’Ebola jusqu’à ce qu’en jusqu’en août 2019 les responsables de la santé congolais ont annoncé qu’il était nettement moins efficace que les traitements par anticorps monoclonaux (ICI)…
  • Cette molécule dont les chances de guérison semblent plus ou moins démontrables présente toutefois de potentiels effets secondaires bien réels (ICI)
Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie
Extrait de https://lilianeheldkhawam.com/2020/11/27/le-scandale-du-remdesivir-ne-fait-que-commencer-lhk/

C’est aussi sous la présidence de M. Brühin que certaines normes concernant le test PCR ont été modifiées. Nous avions découvert il y a une année que Swissmedic écrivait jusqu’en août 2020:

« PCR / NAT La PCR (Polymerase Chain Reaction) est une méthode NAT (Nucleic Acid Amplification Technology), de biologie moléculaire moderne, pour reproduire les acides nucléiques (ARN ou ADN) présents dans un échantillon in vitro puis les détecter avec des systèmes de détection adaptés. Cependant, la détection de l’acide nucléique ne donne aucune conclusion sur la présence d’un pathogène infectieux. Cela ne peut être fait qu’au moyen d’une détection de virus ET d’une augmentation de la culture cellulaire.« 

https://corona-transition.org/IMG/pdf/merkblatt_covid-testung_swissmedic_bag_final_de-2.pdf

Subitement, une partie des exigences a disparu pour donner:

 » La PCR (Polymerase Chain Reaction) est une méthode NAT (Nucleic Acid Amplification Technology) de biologie moléculaire moderne permettant d’amplifier les acides nucléiques (ARN ou ADN) présents dans un échantillon in vitro et de les détecter ensuite avec des systèmes de détection appropriés. Cette méthode très sensible est utilisée pour détecter spécifiquement l’acide nucléique d’un agent pathogène dans des échantillons de patients, ce qui est la preuve d’une infection par l’agent pathogène« .

https://corona-transition.org/IMG/pdf/neu-merkblatt_zur_aktuellen_covid-19_testung_in_der_schweiz_swissmedic_bag.pdf

M Berset artisan de la Loi sur les épidémies dès 2012. Elle constituera le terreau qui a permis 8ans plus tard le développement de la dictature sanitaire

Depuis cette prise de pouvoir de mars 2020 qui mit la démocratie suisse entre parenthèses pour un bout de temps, M Berset a accumulé les raisons qui nous mettent toujours plus mal à l’aise. Ainsi, il est le monsieur qui chapeaute les décisions sur le Pass, puis son extension. Mais il fut aussi le monsieur qui a poussé et fait advenir au bon moment, à savoir en 2013 la fameuse Loi sur les épidémies humaines qui l’autoriserait aujourd’hui à obliger tout citoyen /résident à se faire vacciner de gré ou… de force!

 Art. 7 Situation extraordinaire, Si une situation extraordinaire l’exige, le Conseil fédéral peut ordonner les mesures nécessaires pour tout ou partie du pays.

Dans un autre passage, la loi sur les épidémies avait prévu l’équivalent du passeport sanitaire!

Art. 23 Certificat international de vaccination ou de prophylaxie

1 Le Conseil fédéral peut soumettre au régime de la déclaration ou de l’autorisation les vaccinations nécessitant un certificat international attestant une vaccination ou une autre mesure de prophylaxie au sens de l’art. 36 du Règlement sanitaire international (2005) du 23 mai 20051.

2 Le Conseil fédéral exerce les tâches suivantes: a. il désigne l’autorité compétente; b. il arrête les conditions à remplir et la procédure d’autorisation; c. il arrête les méthodes de vaccination ainsi que les vaccins autorisés.

https://lilianeheldkhawam.com/2020/02/28/coronavirus-des-enjeux-societaux-majeurs-lhk/

Ignazio Cassis, un allié de la première heure en matière de l’autoritarisme de l’Etat en matière de Santé publique

En 2012, M Cassis va soutenir la Loi sur les épidémies en tant que représentant de la Commission parlementaire ad hoc. Voir la vidéo ci-dessous.

Cassis Ignazio (RL, TI), pour la commission: La guerre entre les microbes et l’être humain se poursuit depuis la nuit des temps. Nous vivons parfois en symbiose pacifique, et parfois c’est une guerre véritable avec des pertes énormes, comme au XIVe siècle, lorsque la Mort noire, la peste bubonique décima le tiers de la population en Europe. https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/amtliches-bulletin/amtliches-bulletin-die-verhandlungen?SubjectId=25285 Sa présence dans la Commission pour la sa Santé publique jusqu’à sa nomination au CF. https://www.eda.admin.ch/dam/eda/fr/documents/das-eda/departementsvorsteher/CV_Ignazio_Cassis_FR.pdf

Et en 2017, Ignazio Cassis, à la fois lobbyiste des assureurs et partisan du cannabis est élu au Conseil fédéral. Il deviendra par la suite un allié de poids pour soutenir la politique liberticide de Alain Berset au travers de son déploiement de la crise du Covid.

3 ans plus tard, c’est Bill Gates qui diffusera un message frappant de similitude aux quatre coins du monde. La pandémie approche et notre savoir-faire habituel n’est plus adapté. Il faut en changer. Vaccins prévus au planning.

Dans cette intervention sur TedX de 2015, Bill Gates va alerter sur les risques majeurs en matière de pandémie due à la globalisation, libre-circulation des biens, des humains, etc. Et que nous devons nous y préparer, etc.etc.etc.

Il dit dans cette vidéo qu’en 2014, le monde a évité une terrible épidémie mondiale du virus Ebola grâce à des milliers de travailleurs de la santé désintéressés – plus, honnêtement, grâce à beaucoup chance. Avec du recul, nous savons ce que nous aurions dû faire mieux. Il est donc maintenant temps, suggère Bill Gates, de mettre toutes nos bonnes idées en pratique, de la planification de recherche de vaccins à la formation des agents de santé. Comme il le dit, « il n’y a pas lieu de paniquer… mais nous devons nous y mettre. »

Sa requête en matière de vaccination était déjà prévue en Suisse dans la loi sur les épidémies, tout comme étaient prévus les différents éléments de la mise en place d’un plan de lutte contre la maladie, à l’image exacte de ce que M Berset a mis en place depuis un an et demi. Une sacrée anticipation!

Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie
Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie
Même l’intrusion de l’enseignement public dans la santé des enfants et des adolescents était prévue en 2012! https://lilianeheldkhawam.com/2021/09/09/la-proteine-spike-met-elle-nos-jeunes-adolescents-en-danger-le-principe-de-precaution-bafoue/
Loi sur les épidémies qui a permis des ordonnances qui s’en prennent à la protection de la sphère privée

Cette Loi sur les épidémies a ouvert une voie royale à toutes sortes d’ordonnances liberticides. Et nous rappelons ici encore une fois que les soins médicaux classiques ont été déniés à nos aînés. Nos nombreuses publications sur le sujet semblent suffisantes pour l’instant. Elles invitent les citoyens de bonne volonté à demander une enquête publique sur ce qui s’est réellement passé dans les homes.

Ici, la page de garde d’un message qui exige le pistage (plutôt flicage en réalité) des citoyens au mépris actif de la Constitution suisse qui impose la protection de la vie privée.

Alain Berset, une toute-puissance qui interroge en démocratie

Voici l’article 13 de la Constitution. Vous constaterez qu’il n’est plus d’actualité en Suisse car s’est rajouté au prétexte covidien la volonté de surveiller tout un chacun au prétexte de soupçon non démontré de terrorisme.

Art. 13 Protection de la sphère privée
1 Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile, de sa correspondance et des relations qu’elle établit par la poste et les télécommunications.
https://lilianeheldkhawam.com/2021/01/12/fin-des-libertes-nous-alimentons-lhydre-numerique-avec-le-risque-de-nous-faire-traiter-de-terroristes-lhk/ https://lilianeheldkhawam.com/2020/09/30/un-virus-au-service-dun-terrorisme-detat-antichambre-de-la-dictature-lhk/

Pour l’affaire Berset, seul le texte allemand admis par le MPC fait foi. Merci de me signaler s’il devait y avoir eu une mauvaise interprétation à un endroit ou un autre des données de la Weltwoche.

Liliane HeldKhawam
Bienvenue sur le blog personnel de Liliane Held-Khawam! Vous trouverez ici plusieurs publications parues dans la presse ou dans des revues spécialisées. Liliane Held-Khawam est née à Héliopolis (Egypte) et a vécu au Liban, en France, Suisse, Etats-Unis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *