Sunday , August 25 2019
Home / Liliane Held-Khawam Mania / Elon Musk veut contrôler votre cerveau ! Sylvain Devaux

Elon Musk veut contrôler votre cerveau ! Sylvain Devaux

Summary:
Elon Musk veut contrôler votre cerveau ! Une nouvelle fois, le fantasme et la peur prennent le pas sur la réalité, mais sans doute à dessein. Elon Musk envoie des satellites et des fusées dans l’espace, fait rouler des voitures électriques très élaborées mais craint l’Intelligence Artificielle comme la peste. Pourquoi ? Il a peur, enfin c’est lui qui le dit, que l’Intelligence Artificielle ne surpasse l’homme et le conduise à sa perte. Je ne vais pas vous refaire le couplet sur l’IA qui relève plus du fantasme que d’autre chose. Certes c’est un outil puissant mais cela reste un outil sans réelle « intelligence », seulement une capacité à traiter et analyser des données via des algorithmes créés par l’homme et donc « cadrés » par celui-ci. Interrogé par le site « L’ADN », Jean-Gabriel

Topics:
Liliane HeldKhawam considers the following as important:

This could be interesting, too:

Liliane HeldKhawam writes Comment des hackers ont volé une Tesla Model S en moins de 30 secondes. Louise Millon

Liliane HeldKhawam writes High-tech dans l’agriculture : le piège se referme sur les paysans. Vincent Held

Liliane HeldKhawam writes Immobilier : ces nouvelles contraintes qui vont accentuer la pression sur les propriétaires. Capital

Liliane HeldKhawam writes La BNS ponctionne les avoirs bancaires et garde l’argent. Finews.com

Elon Musk veut contrôler votre cerveau ! Sylvain Devaux

Elon Musk veut contrôler votre cerveau ! Une nouvelle fois, le fantasme et la peur prennent le pas sur la réalité, mais sans doute à dessein. Elon Musk envoie des satellites et des fusées dans l’espace, fait rouler des voitures électriques très élaborées mais craint l’Intelligence Artificielle comme la peste. Pourquoi ? Il a peur, enfin c’est lui qui le dit, que l’Intelligence Artificielle ne surpasse l’homme et le conduise à sa perte. Je ne vais pas vous refaire le couplet sur l’IA qui relève plus du fantasme que d’autre chose. Certes c’est un outil puissant mais cela reste un outil sans réelle « intelligence », seulement une capacité à traiter et analyser des données via des algorithmes créés par l’homme et donc « cadrés » par celui-ci.

Interrogé par le site « L’ADN », Jean-Gabriel Ganascia* apporte une éclairage assez précis pour en comprendre les limites : « Il faut également prendre garde aux termes employés. Actuellement, de nombreux chercheurs ont publié leurs travaux à propos de réseaux neuronaux. Sur ce point, par exemple, nous sommes loin de reproduire le cerveau humain. Ce dernier peut contenir jusqu’à 100 milliards de neurones. A ceux-ci s’ajoutent 10 à 50 fois plus de cellules gliales, à propos desquelles une partie de la communauté scientifique s’interroge encore. Enfin, notre cerveau contient entre 1 000 et 10 000 synapses par neurone. Chaque synapse établit des connexions entre-elles. Imaginez les possibilités offertes… alors que la technologie est encore loin du compte ».

Entre fantasme et réalité, la marche est encore très haute en ce domaine même si la « mise en scène » rend les exploits de l’IA très spectaculaires. Le problème c’est que cela concerne un domaine très précis, développé par l’homme et si l’IA peut se « nourrir » d’informations pour apprendre seule (apprentissage profond), elle ne le fait que dans le cadre qui lui est fixé, pas d’intelligence là-dedans. Alors pourquoi cette peur chez Elon Musk ? S’il ne cesse de répéter que l’IA est un danger pour l’homme, sa réponse laisse dubitatif, mais pas longtemps. Elle s’appelle Neuralink et propose tout simplement l’implantation d’électrodes dans notre cerveau reliées à une puce électronique en lien avec un ordinateur…ou comment faire pire que le pire ! Le plus cocasse, mais Elon Musk n’est pas le seul, c’est que ces entreprises développent de l’IA en tentant de vous faire peur pour développer à leur tour une « riposte ». Un peu comme un laboratoire pharmaceutique qui répandrait un virus en vous vendant un vaccin ensuite…

Google et les autres font la même chose. Certes, la communication d’Elon Musk est différente et sacrément bien fichue. Il joue le rôle du provocateur qui va aussi nous apporter la solution miracle à notre vie future, à toute l’humanité, soyons modestes. Ces entreprises le font évidemment à dessein et leur objectif est totalement libertarien.  Elles souhaitent la disparition des Etats, et l’Europe avec ses règles est particulièrement visée, pour une soi-disant AAliberté des peuples. Peuples soumis évidemment à la dictature commerciale des ces mêmes entreprises. Imaginez qu’Internet soit disponible partout sur la planète en très haut débit grâce aux satellites d’Elon Musk. Imaginez  alors son pouvoir sur le monde si l’usage d’Internet est entre ses mains ? Effectivement, les Etats ont du souci à se faire mais l’on se demande parfois si, en finançant et en encourageant ces pratiques, même en se servant au passage par des taxes, ne se tirent pas tout simplement une balle dans le pied…

Alors Elon Musk pousse le bouchon parce qu’après des essais sur des singes (merci pour eux !), il vient de solliciter une autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour poursuivre les travaux sur l’homme avant la fin de l’année 2020. L’autre point de ce système c’est la prise de contrôle des machines à distance par la pensée. Si les intentions affichées tentent de rassurer (traiter la dépression, l’épilepsie, etc…) cela montre aussi l’inverse, c’est à dire un certain contrôle de la machine sur le cerveau. Et là on passe directement du fantasme de science-fiction au pire cauchemar de l’humanité !

Sylvain DEVAUX

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-elon-musk-veut-controler-votre-cerveau-.aspx?article=16984220798H11690&redirect=false&contributor=Sylvain+Devaux

*Jean-Gabriel Ganascia est professeur d’informatique à la Sorbonne, chercheur en intelligence artificielle au Laboratoire Informatique de Paris 6, président du comité d’éthique du CNRS et Membre du Conseil scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires.

Liliane HeldKhawam
Bienvenue sur le blog personnel de Liliane Held-Khawam! Vous trouverez ici plusieurs publications parues dans la presse ou dans des revues spécialisées. Liliane Held-Khawam est née à Héliopolis (Egypte) et a vécu au Liban, en France, Suisse, Etats-Unis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *