Saturday , December 5 2020
Home / Liliane Held-Khawam Mania / RESET: Recréer l’humain par la Révolution bio-technologique.

RESET: Recréer l’humain par la Révolution bio-technologique.

Summary:
Les bases du Nouveau Monde ont été posées en 3 parties qui se sont déroulées simultanément: la Dépossession par surendettement, la redéfinition du concept de l’Etat et l’appropriation de l’ensemble de l’outil et des processus de production de la planète, et par la révolution biotechnologique. 3 axes convergents qui mettent en péril de manière irréversible l’humain et la société tels que nous les avons connus à ce jour. Les néolibéraux n’ont plus besoin de se cacher derrière une pseudo-démocratie ou derrière un faux libéralisme. La raison en est double. Tout d’abord, il n’y a plus de démocratie, celle-ci ayant été remplacée par des dirigeants qui ressemblent plus à des administrateurs-délégués de conseil d’administration pour certains et pour d’autres à des lobbyistes

Topics:
Liliane HeldKhawam considers the following as important:

This could be interesting, too:

Liliane HeldKhawam writes Belgique, une incroyable censure de l’Etat filmée en direct. Voici la question interdite. Vidéo

Liliane HeldKhawam writes L’enquête sur le transhumanisme que vous devez lire. Tout y est annoncé! France Inter

Liliane HeldKhawam writes Le scandale du Remdesivir ne fait que commencer. Lettre ouverte d’un citoyen suisse.

Liliane HeldKhawam writes L’argent coule à flots, mais pas dans votre direction. 800 milliards de levées de fonds pour 25 entités.

RESET: Recréer l’humain par la Révolution bio-technologique.
Les bases du Nouveau Monde ont été posées en 3 parties qui se sont déroulées simultanément: la Dépossession par surendettement, la redéfinition du concept de l’Etat et l’appropriation de l’ensemble de l’outil et des processus de production de la planète, et par la révolution biotechnologique. 3 axes convergents qui mettent en péril de manière irréversible l’humain et la société tels que nous les avons connus à ce jour.

Les néolibéraux n’ont plus besoin de se cacher derrière une pseudo-démocratie ou derrière un faux libéralisme. La raison en est double.

Tout d’abord, il n’y a plus de démocratie, celle-ci ayant été remplacée par des dirigeants qui ressemblent plus à des administrateurs-délégués de conseil d’administration pour certains et pour d’autres à des lobbyistes mercenaires n’ayant plus aucune compassion ou même empathie envers des citoyens devenus de simples administrés.

Ensuite, il n’y a plus de marché. Les néolibéraux l’ont soigneusement cassé en mutualisation pertes et dettes , mais en veillant à s’approprier les bénéfices. Le marché et les ressources planétaires ont été confisqués par des dirigeants voraces qui ont dépossédé simultanément les États et les agents économiques locaux.

Les deux raisons précitées ont permis de combiner Dépossession à un coup d’État magistral. Et ce au niveau planétaire.

S’arrêter à ce constat serait une erreur grossière. Le but final de cette réorganisation de la planète que nous décrivons ici depuis de nombreuses années est une remise en question totale et finale de la société doublée d’un bricolage génétique de l’humanité qui fera de l’homme une ressource exploitable. Une révolution qui voudrait RE-CREER l’humanité sous l’empire et l’emprise de l’Intelligence artificielle.

Ami lecteur, vous ne pouvez passer à côté de cette dimension. Elle est essentielle. Les hommes-dieux veulent refaire le travail de la création INITIALE. D’où l’appellation RE-INITIALISATION.

Les temps sont devenus très courts. J’aimerais dire ici que personne ne devrait échapper à cette règle qui doit rétrograder l’essentiel de l’humanité, en la fusionnant avec la machine.

Il y aura ceux qui pourront supporter ce bricolage transhumaniste et ceux qui y succomberont.

A mon avis, une très petite élite devrait subsister dans le système, mais à un autre niveau. Ce seront les gagnants du Coup D’État planétaire. Eux pourront profiter du transhumanisme pour prétendre à l’immortalité. Ce qui inclura évidemment les greffes d’organes, etc. Pour les autres devenus inutiles, nous vous renvoyons à nos précédentes publications qui vous renseigneront notamment sur les projets prometteurs de M. Gates et de sa galaxie.

Ci-dessous, vous trouverez un texte qui met clairement en mots le projet du grand RESET qui inclut la recréation de l’humanité en la fusionnant avec la machine. Tout cela sous bannière de 4ème révolution industrielle.

Le 13 mai 2019, M Klaus Schwab était au Chicago Council on Global Affaire. Et là, bien avant une quelconque pandémie covidienne, le patron du WEF a expliqué la grande réinitialisation version transhumanisme.

En effet, dans le cadre du Big Reset, l’homme de Davos a présenté en toute simplicité non seulement de la suppression du cash, de la suppression du capitalisme, de l’avènement du communautarisme mais aussi de l’appauvrissement généralisé. Tout cela fut acté il y a des années et nous en avions parlés dans nos ouvrages Dépossession et Coup d’État planétaire (décidément un titre inspiré).

M Shwab a décidé avec ses amis du changement de l’être humain.

LHK

Klaus Schwab: Une grande réinitialisation « conduira à la fusion de notre identité physique, numérique et biologique ». Merci à zerohedge.com vidéo dès 15 minutes.

L’intervention vue par Paul Joseph Watson via Summit News,


Le globaliste Klaus Schwab a clairement indiqué que le transhumanisme faisait partie intégrante du « Great Reset» lorsqu’il a déclaré que la quatrième révolution industrielle «conduirait à une fusion de notre identité physique, numérique et biologique», ce qui dans son livre, il clarifie est implantable des puces qui peuvent lire vos pensées.

Comme nous l’avons souligné plus tôt, «La grande réinitialisation» attire un déluge d’attention nouvelle à la suite de la pandémie de coronavirus, ce que le premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré être une «opportunité de réinitialisation».

L’agenda est principalement basé sur le démantèlement du système capitaliste actuel en faveur d’une plus grande domination technocrate centralisée qui conduira à une baisse du niveau de vie, à une consommation de carburant moindre, à moins de libertés civiles et à une automatisation accélérée des emplois.

Cependant, un autre aspect clé du « Great Reset», ou de la «quatrième révolution industrielle» comme l’appelle Schwab, est la fusion de l’homme avec la machine.

A 1;04

«Ce à quoi la quatrième révolution industrielle mènera, c’est une fusion de notre identité physique, numérique et biologique», a déclaré Schwab au Chicago Council on Global Affairs.

Schwab a poursuivi en expliquant comment son livre, «Façonner l’avenir de la quatrième révolution industrielle», était particulièrement populaire en Chine, en Corée du Sud et au Japon, l’armée sud-coréenne à elle seule achetant 16 000 exemplaires.

Dans le livre, Schwab explique avec enthousiasme comment la technologie à venir permettra aux autorités de «s’immiscer dans l’espace jusque-là privé de notre esprit, en lisant nos pensées et en influençant notre comportement».

Il poursuit en prédisant que cela incitera les forces de l’ordre à mettre en œuvre des programmes pré-crime de type rapport minoritaire.

«Au fur et à mesure que les capacités dans ce domaine s’améliorent, la tentation pour les forces de l’ordre et les tribunaux d’utiliser des techniques pour déterminer la probabilité d’une activité criminelle, évaluer la culpabilité ou même éventuellement récupérer des souvenirs directement dans le cerveau des gens augmentera», écrit Schwab. «Même le franchissement d’une frontière nationale pourrait un jour impliquer un scanner cérébral détaillé pour évaluer le risque de sécurité d’un individu.»

Schwab est également lyrique sur le rêve utopique transhumaniste partagé par tous les élitistes qui conduira finalement à la création de cyborgs humains.

«Les technologies de la quatrième révolution industrielle ne s’arrêteront pas de faire partie du monde physique qui nous entoure – elles feront partie de nous», écrit Schwab.

«En effet, certains d’entre nous sentent déjà que nos smartphones sont devenus une extension de nous-mêmes. Les appareils externes actuels, des ordinateurs portables aux casques de réalité virtuelle, deviendront presque certainement implantables dans notre corps et notre cerveau. »

Schwab approuve également ouvertement quelque chose que les médias prétendent toujours être uniquement un domaine de discussion pour les théoriciens du complot, à savoir «des micropuces implantables actives qui brisent la barrière cutanée de notre corps».


Le mondialiste salue l’arrivée de «dispositifs implantés (qui) aideront probablement aussi à communiquer des pensées normalement exprimées verbalement via un smartphone« intégré », et des pensées ou des humeurs potentiellement non exprimées en lisant les ondes cérébrales et d’autres signaux.»

Donc en d’autres termes, la «fusion de notre identité physique, numérique et biologique» renvoie à la singularité transhumaniste et à un futur où les gens voient chacun de leurs mouvements suivis et chaque pensée lue par une puce implantable.

Ce n’est pas une «théorie du complot» quand ils vous disent ouvertement ce qu’ils veulent faire.

Paul Joseph Watson via Summit News,Via Zerohedge

EXTRAIT de la conclusion de Dépossession Septembre 2018

Quid de l’être humain dans ce nouveau monde ? L’élite détenant les richesses de la planète ne veut plus être malade ou mourir. La science est chargée d’apporter sa réponse. Elle est si exaltée qu’elle travaille avec acharnement en imaginant un monde où l’homme est immortel. Un charlatanisme pour certains, mais les milliardaires veulent y croire et diffusent l’information pour nous en convaincre. Dans son ouvrage «Sapiens, une brève histoire de l’humanité », le professeur Y. N. Harari -que Mark Zuckerberg, Barack Obama, et Bill Gates encensent- y écrit : « On pourrait donc imaginer une petite élite de « superhumains » milliardaires[1] bénéficiant de très longues vies et de capacités augmentées, et un fossé plus abyssal que jamais entre ces derniers et la masse de pauvres sans emploi et « inutiles »… ».[2]

Les uns seront immensément riches, et les autres seront dans un système que Shimon Pérès appelait de « service ». D’autres parlent élégamment « d’économie de partage ». En tout cas, travailler gratuitement pourrait être considéré dans le nouveau monde comme un service rendu.

Le problème est que ceux qui parlent d’un monde meilleur, où tout individu recevrait un revenu de base universel, où la propriété privée serait abolie, où la vie intime de l’humanité serait aussi transparente que celle du poisson rouge dans son bocal, omettent d’analyser le contexte global.  Celui-ci est celui d’une planète qui aura été privatisée à un niveau global. Certes peu tangible au niveau local, mais cela ne change rien au fait qu’elle serait aux mains de propriétaires et de leurs gestionnaires totalement inconnus, car cachés derrière des sociétés-écrans. Personne ne sait quel rôle y joueraient les membres de la mafia, par exemple.

Dans pareil environnement, l’humain pourrait bien être exploité à l’envi et le mot « servir » pourrait parfaitement laisser la place à « asservir ». La chose serait facile à implémenter grâce à la connexion permanente aux systèmes informationnels. L’arrivée subite de la technologie blockchain au lendemain de la crise des subprimes, la surveillance permanente par les entreprises de la technologie de la Silicon Valley, et la promotion du post-humanisme, sont des concepts-clés qui nous indiquent la vision des nouveaux maîtres des lieux.

A un journaliste de Science & Vie qui lui demande : « Quelle sera l’utilité des humains dans un tel monde ? Que ferons-nous de milliards d’humains sans valeur économique ? », Harari, professeur tout de même à l’Université hébraïque de Jérusalem, répond : « Nous ne savons pas. Nous n’avons pas de modèle économique pour une telle situation. Ce pourrait bien être la plus grande question économique et politique du 21ème siècle. »[3].


[1] A l’heure où nous écrivons, Elon Musk, patron et actionnaire à 20% de Tesla, vient de se voir accorder 56 milliards de dollars de rémunération. (Oui milliards et non millions). Cette somme est fondée sur les performances boursières sur les 10 prochaines années de Tesla, censée devenir une des plus grandes entreprises par capitalisation boursière… (Source AWP)

[2] « Transhumanisme et intelligence artificielle : un buzz à dégonfler », Mediapart, Serge Escale, octobre 2015 https://blogs.mediapart.fr/sergeescale/blog/251015/transhumanisme-et-intelligence-artificielle-un-buzz-degonfler

[3] « Sapiens, une brève histoire de l’humanité », Science et Vie, https://www.science-et-vie.com/sapiens-une-breve-histoire-de-lhumanite

COMPLEMENTS

Les dossiers suivants ne sont pas mis à jour. D’autres textes ont été publiés depuis sur le sujet, notamment les publications sur CRISPR, sur les vaccins anit-Covid, les vidésos de Ray Kurtzweil, etc. https://lilianeheldkhawam.com/transhumanisme-2/ https://lilianeheldkhawam.com/la-reorganisation-du-monde/

Liliane HeldKhawam
Bienvenue sur le blog personnel de Liliane Held-Khawam! Vous trouverez ici plusieurs publications parues dans la presse ou dans des revues spécialisées. Liliane Held-Khawam est née à Héliopolis (Egypte) et a vécu au Liban, en France, Suisse, Etats-Unis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *